Niten no yume, site perso sur les arts martiaux, les arts graphiques,et autres formes d’art

28 novembre, 2007

Le Trac

Classé dans : général — Takezo @ 19:02

Qui n’a jamais ressenti le trac??Quelques uns peu être mais il me semble peu probable pour un jeune en devenir dans un quelconque domaine artistique qu’on puisse y échapper. Le trac est un passage obligatoire. C’est un drôle de phénomène qui semble propre à la présence d’autrui mais qui n’est en fait qu’un frein que l’on se pose soi-même par manque de confiance. Il permet aux autres de voir ce que vous pensez de vous et non ce que vous êtes réellement.

J’y suis pour ma part très très sensible, je suis du genre silhouette vive dans l’ombre et caillou pâle sous les projecteurs. C’est aussi pour ça que mes passages de grade sont si éprouvants en aikido et qu’il m’est totalement impossible de chanter en public. Côté guitare je crois un peu plus en moi car je suis capable de jouer avec des inconnus devant 30 personnes une improvisation dans un style que je ne connais pas (la performance n’est bien sûr pas toujours géniale mais j’y arrive). Le trac vous plonge dans une espèce de cercle vicieux qui vous fait craindre la prochaine fois. Hier encore je me suis vu dépossédé de plus de la moitié de mes moyens habituels en aikido sur un travail libre devant le reste club, une catastrophe et c’est à chaque fois la même chose. C’est très décourageant mais j’ai décidé de faire mon possible pour évoluer (car si je compte passer mon 1er dan un jour ( ce qui est innenvisageable pour l’instant), il faudra bien le faire devant tout le monde). Mais que faire?? J’ai pour ma part décidé de me forcer et ai immédiatement réclamé à mon professeur d’autres « examens » du même type, peut être qu’avec l’habitude j’arriverai à prendre confiance en moi dans ces moments et me libérer de ces chaînes qui me font agir n’importe comment dès qu’on m’observe.

Je suis tout à fait ouvert à vos suggestions ( pour n’importe quel domaine) en ce qui concerne la gestion du trac tout en évitant les méthodes genre concentration ultime avant l’acte ou rite voodoo et incantation magique. La méthode doit permettre d’être efficace dans l’instant et à long terme…

(attention il est ici question de confiance en soi en public et non de réactivité dans l’action)

6 commentaires »

  1. Karl

    Vaste question! Qui s’est posé a de nombreuses personnes avant nous!
    Il est vrai que les artistes sont plus souvent confrontés au trac que la majorité des gens, mais nous avons tous dût l’affronter un jour ou l’autre.
    Il n’est pas sûr qu’il existe de vrai solution miracle pour s’en libérer, par contre, il est certain que la pratique répété va faire progresser ta confiance.
    Mais il se peut que je me trompe, peut être existe-t’il des techniques efficaces (comme penser a Chuck Norris lol)!
    Bon courage!

    A bientôt!

    Commentaire by Karl — 28 novembre, 2007 @ 20:20

  2. thomas

    le trac c est vicieux,
    un jour un pote m’ a dit que lui quand il flipait il se disait qu apres tout, il etait qu un homme normal, et qu il avait le droit lui aussi comme les autres d’etre nul, vilain, et maladrois.Pour moi sa marche des fois.

    Generalement les gents sujet au trac son indulgent avec les autres,or le trac (en tout cas le mien) vient du fait que j attend de moi meme un performence a la hauteur de ce que j estime devoir faire(comme je me la pete un peut du coup la barre est haute).

    si je vois quelqu un se planter je me dis le pauvre il se plante mais c est pas grave, la prochaine fois il ferat mieux. alors que moi quand je me plante je me dis « et merde et patati et patata ».

    On est indulgent avec les autre et pas avec sois meme, ce n est pas logique, car j ai l’impression d’ etre un mec plutot bien, il n y a donc pas de raison que je sois tyranique avec moi meme.

    donc quand je me plante, j’ aissaie de faire comme si je voyais quelqu un que je sait etre un mec vallable se planter ( heu je suis pas sur d etre bien clair la :) ). du coup sa dedramatise l echec et au fur et a mesure on se detend.

    il etre lucide et exigent, mais aussi indulgent avec sois meme, si on est capable de pardonner au autres d etre nul , pourquoi ne pas le faire avec nous meme?

    la nullité est un droit de l homme c est dailleur une experience qui est commune a tous le monde on a tous eté mauvais au moins une fois .

    on fait tous partis de la grande famille des nullos : l’humanité :)

    Commentaire by thomas — 28 novembre, 2007 @ 23:46

  3. ronin74

    pour ma part, ( je te parle de l’aiki car coté gratte c’est pas encore ça…lol )le trac etait là avant de monter sur le tapis, mais très vite, je suis dans mon passage et je ne vois plus les gens qui me regarde , je trouve cette sensation très agréable… petit à petit j’arrive à reprendre le dessus sur « mon environement »et même à rytme très soutenu, j’arrive à observer le jury, les autres uké ou les spectateurs………le trac à completement disparu…….et laissé la place à une sensation de….. »controle », « d’assurance »
    bon, généralement cet état de grace retombe assez vite , à partir des commentaires des jury ou à la vision de la vidéo mais bon……
    je pense que le trac (stress )est bénéfique à condition qu’il ne nous déborde pas et pour celà il faut replacer les choses à leurs importances………..un passage de grade n’est qu’un « passage obligé » réussi ou loupé, demain on remotera sur le tapis ( même si c’est plus facile après une réussite, je peux te le dire après 3 « victoires » et 2  » defaites »)

    bonne continuation

    Commentaire by ronin74 — 29 novembre, 2007 @ 21:46

  4. jemetpasmonnommaismonadressee-mailsicarjesuisobligéputaindebordeldemerdebonallezj'enmetuneautre

    De toute façon, pour l’aikido, tu es bien gradé et tu te démerde non ? Il y a beaucoup de gens plus forts que toi dans ton club ?
    Cela m’étonnerais, alors tu n’as aucune raison d’avoir honte de tes prises… :)
    Et même si ils sont plus gradés que toi, toi tu es jeune, tu as encore du temps devant toi pour augmenter ton niveau… :)

    On a tous des techniques que on maitrise plus que d’autre, c’est un fait. Personnelement, je suis incapable de faire une projection correcte, mais je suis le meilleur du cours côté étranglements. Quand je fais un étranglement, je suis fier de moi, et quand je fait une projection, bah je sais que c’est pas terrible, ce qui m’incite à encore plus les bosser.

    Si tu as le trac, c’est que tu as honte de certaines choses que tu fait. Fait ces choses comme tu le sens et tu y arriveras beaucoup mieux ;)

    Commentaire by jemetpasmonnommaismonadressee-mailsicarjesuisobligéputaindebordeldemerdebonallezj'enmetuneautre — 30 novembre, 2007 @ 0:57

  5. Noix d'CoCo

    Le stress / trac, c’est bien un des rares domaines où on peut pas feinter l’ours, faut bien l’avouer …

    Pour ma part, j’utilise une technique secrète ancestrale que j’ai inventée moi-même il y a quelques années: s’isoler, fermer les yeux pour ressentir le stress qui t’envahit lentement, ne pas lutter contre mais faire avec, en sachant qu’il est là et en sachant à quel point il est présent, pour ensuite l’isoler dans une « bulle ». Ainsi, il est présent, puisqu’on ne peut pas faire sans, mais ne peut plus contaminer l’esprit ni le corps.

    Malheureusement, ça marche mieux dans le texte que dans la réalité :)

    Commentaire by Noix d'CoCo — 1 décembre, 2007 @ 20:01

  6. soso

    le trac !!! hum mortel et pourtant tu ne peux pas t en a besoin car c est lui qui t aide a tout donner !!
    je ne t apporterais aucun remede contre lui car je n en ai pas
    avant de monter sur scene la seule chose que je fais c est me metttre dans un coin et me dire que ce sera la derniere fois que je serais sur scene et que je ferais ce que j aime alors que je n ai rien a perdre et que je dois tout donner au final c est plutot efficace !!!

    Commentaire by soso — 9 décembre, 2007 @ 21:04

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

HUMANUTOPIA |
Benedicte CHANUT, artiste p... |
jardin secret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zayzazay
| la roulotte compagnie
| Marie Paule Van Laecken, Ar...