Niten no yume, site perso sur les arts martiaux, les arts graphiques,et autres formes d’art

16 janvier, 2008

La Hyoho Niten Ichi Ryu

Classé dans : Koryu — Takezo @ 1:44

Fondée au 17 ème siècle par Miyamoto Musashi* et dirigée aujourd’hui par maître Imai Masayuki*.La hyoho niten ichi ryu fait partie des koryu(s) les plus célèbres au monde.

Image de prévisualisation YouTube

Cette école a pour première originalité de former à une pratique à deux sabres sur le papier mais plus concrètement à deux bokkens.

On y pratique(omote) aussi le bokken* seul, le shoto seul, Le Jo (contre Jo ou bokken), parfois le Jitte( qui est très certainement hérité du père de Musashi) et le Jujutsu.

Les enseignements secrets(ura) sont très certainement du iaido, le lancée de sabre, et le Hyoho*.

Mais qu’a laissé Musashi de si original en plus de sa légende pour qu’une école de sabre traditionnelle si peu répandue puisse survivre?


La première chose importante est le Hyoho. à la base ce mot n’était pas présent dans le nom de l’école mais fut ajouté car il était indispensable de transmettre cette discipline avant toute autre Car une personne excellente en hyoho est invincible. Le talent de Musashi naît de là, il n’a jamais été battu (il a par contre concédé une égalité) .C’était un grand sabreur, un brillant combattant, mais il est certain qu’il y est eut des personnes techniquement plus habile que lui, plus forte, plus rapide où supérieure dans n’importe lequel des paramètre jouant sur un combat. Mais il eut l’intelligence de les affronter dans des conditions où la technique est inutile,où la vitesse est prise de court, la force déstabilisée. C’est l’avant duel qui décide de l’issue. Sun Tzu et d’autres grand stratèges l’affirmaient depuis suffisamment longtemps .Et l’ego mis à part(chose très dure à atteindre), chaque combattant sait qui a gagné dès que la confrontation physique commence. Mais à moins d’être un génie du hyoho et même dans ce cas, si la différence technique est trop grande,les combats peuvent renverser une situation. L’esprit et le corps doivent être à la hauteur de l’enjeu et de la stratégie,s’entraîner fait aussi partie du hyoho car il est idiot de se lancer dans des duels sans y être un minimum préparé. Il est dur de comprendre l’adversaire si vous ne vous comprenez pas vous même,tout comme il est dur de surpasser un adversaire si vous ne vous surpassé pas vous même.

Image de prévisualisation YouTube

La seconde chose importante et de comprendre le bokken comme un bokken et le katana comme un katana. La vérité est toute évidente mais dure à accepter. Utiliser un bokken comme un Katana est pédagogique mais l’utiliser comme un bokken est martial, au delà de la pédagogie l’esprit ne réagit pas de la même façon à une lame ou un morceau de bois.. Dire qu’il faut couper avec un bokken ne veut pas dire que votre bokken coupe, c’est une vue de l’esprit destiner a acquérir une frappe correcte. La frappe « traversante », agir comme pour couper avec un bokken permet de ne pas arrêter la frappe à l’obstacle ce qui est bien plus efficace.. c’est cette sensation qui est recherchée par tout ces exercices sur des feuilles de papier, les point vitaux ne sont pas sur la peau mais derrière donc s’entraîner à touché « derrière » en traversant ou non l’obstacle est primordial. La coupe de bokken est semblable. Il n’y a donc pas frustration à ne pas avoir une arme capable de trancher puisqu’on peut « toucher » A main nue comme avec n’importe quelle autre arme.

Image de prévisualisation YouTube

Le goût de Musashi allait au sabre en bois pour diverse raisons:

  • Cela évitait d’abîmer le katana qu’il gardait pour les grande occasion( les combat de masse).
  • Il aimait certainement beaucoup la nature* (pour le temps qu’il y a passé et son goût pour les plantes et animaux qu’on retrouve dans ces peintures) et en particulier le bois. Il sculpta de nombreux bokkens et autres statuettes en bois, et parle souvent de charpentier comme artisan d’excellence( en même temps cela semble normal vu le lieu et l’époque mais bon…il aurait très bien put dire forgeron…).
  • Le bokken a des qualités que le katana n’a pas (mais aussi des défauts, dont le fait de ne pas couper qui est un gros avantage psychologique et tactique).

Image de prévisualisation YouTube

Ainsi,et ce fait est parfois occulté, Musashi gagna la quasi totalité de ces duels en maniant le bokken et non deux sabres( katana/wakisashi). Il vainqui Kojiro Sasaki plus certainement avec un bokken taillé dans une rame. Ceci apportait plusieurs avantages. Premièrement, il pouvait choisir précisément la taille de son arme en fonction de celle de son adversaire. Rappelons que la « perche a sécher »( un long sabre droit) de Kojiro n’était pas très académique de proportion. De plus ce dernier était un jeune sabreur de talent très « en vogue » qui prendrai sûrement assez mal le fait qu’un vieux(29ans mais Kojiro avait autour des 18 ans) rustre se ramène en retard avec un bout de bois pour affronter son sabre de Bizen( une lame quasi légendaire). Ce fut le cas. Enfin le bois de la rame est un choix brillant; car les eaux qui relie l’île de Ganryu(du surnom de Kojiro) sont agités de fort courants et il est probable que le bateaux qui emmena Musashi fut pourvu de vielles rames légèrement courbées par l’effort et durcit par les traitements de l’eau et du soleil depuis des années. Le bois utilisé pour fabriquer les rames à cette époque au japon et par ailleurs idéal pour en faire un bokken, Musashi à sûrement vus immédiatement ces avantages et c’est ainsi trouvé une occupation pour la longue traversé qui l’attend. Ces élément énerveraient son adversaire pendant qui lui voguerai vers une mort probable l’esprit pur car absorbé dans le travail de sculpture. Ses muscles seront de plus bien chaud( tailler un bokken fait même transpirer) alors que dans la fraîcheur matinale Kojiro sera plutôt crispé. J’en oubli certainement mais voilà déjà quelques indices sur la façon de pensé de Musashi réunissant hyoho et plaisir du bokken. On peut réfléchir a ces détails pour la plupart de ces combats.

La troisième chose qui différencie le hyoho des autres koryu vient de la personnalité même qu’est Musashi et du fait qu’il ai laissé des écrits sur son art. On est ainsi guidé par des principes mais souvent égaré par les interprétations et les traductions, le japonnai est une langue qui prête a l’interprétation et lorsque que l’on traduit un interprète…on interprète aussi. J’ai la plupart des livres concernant Musashi en français (les livre anglais n’apporte pas bien plus et comprendre le japonnai est un peu loin de mes capacité linguistique).Il faut donc lire et relire ces livre en prenant l’habitude de ne pas s’attacher aux mots mais de ressentir les silences, les autres sens caché derrière la rhétorique mais plus proche de la communication. J’ai cru comprendre que même pour les Japonnais il était difficile de comprendre ces texte ancien littéralement et qu’il était indispensable des les saisir avec son propre langage .ainsi le dirigeant actuel des l’école affirme que pour les comprendre les sutra bouddhistes sont indispensables. Le zen dérivant du bouddhisme il est fort probable que Musashi est pris l’habitude de communiquer comme il le faisait avec le moine Takuan Soho* et qu’ainsi les sens s’éclairent sous la philosophie bouddhiste. Mais la communication ne dépend pas de la philosophie et l’ouverture d’esprit amène quelques réponses.

Image de prévisualisation YouTube

(ici la remarque de la journaliste en tout début est ridicule…mais bon…au moin ils ont fait un reportage)

Voilà je reviendrai sur le pourquoi de toutes armes de cette école plus tard à travers des exemples de combat. L’article évoluera certainement dans le futur( et oui je suis bien nul en orthographe).Je suis comme d’habitude l’auteur de l’intégralité(sauf les vidéos) de cet article et j’espère que vous aurez la gentillesse de ne pas copier cet article sans me citer. Il n’a aucune valeur scientifique ou historique et j’assume la bêtise de mes suppositions.

Image de prévisualisation YouTube

(certainement la plus belle vidéo sur la niten.)

***LEXIQUE***:

 

voici quelques liens qui peuvent vous éclairé sur certains mots présent dans l’article ou des liens externe intéressants.

 

-Miyamoto Musashi : http://takezoshinmen.unblog.fr/2007/10/17/combattant-et-artiste-miyamoto-musashi/

-Imai Masayuki : http://www.hyoho.com/Hyoho1fr.html

-Bokken : http://takezoshinmen.unblog.fr/2008/01/11/le-bokken/

-Le hyoho : http://takezoshinmen.unblog.fr/2007/12/18/le-hyoho/

-Takuan Soho : http://takezoshinmen.unblog.fr/2007/11/27/takuan-soho-lesprit-idomptable/

-La nature : http://takezoshinmen.unblog.fr/2007/11/18/miyamoto-musashi-dit-niten-peintre-calligraphe/
Le site d’un français ayant été élève de la hyoho niten ichi ryu( des photos, une adresse pour pratiquer…): http://www.ki-school.fr/niten_ryu.html

16 commentaires »

  1. jemetpasmonnommaismonadressee-mailsicarjesuisobligéputaindebordeldemerdebonallezj'enmetuneautre

    Ca a l’air vraiment bien :p Dommage que ce soit à Paris…
    Par contre, tu m’excuseras mais je ne comprend pas très bien : Myamoto Musashi a combattu et gagné à chaque fois avec seulement un sabre ou un boken.
    Pourquoi son école prone-t-elle le combat à deux sabres ?

    Je m’y connais bien moins que toi en arts martiaux, donc ouais je te pose des questions souvent ^^

    Commentaire by jemetpasmonnommaismonadressee-mailsicarjesuisobligéputaindebordeldemerdebonallezj'enmetuneautre — 17 janvier, 2008 @ 0:22

  2. takezoshinmen

    L’utilisation des deux sabres fut l’aboutissement de sa recherche, il est probable qu’il ai eut à les utiliser dans certains de ces combats avant ces 30 ans mais il conseil souvent de ne pas s’attacher à une arme particulière et d’être capable de s’adapter à l’adversaire et à ce qu’on à entre les mains.Il n’a donc pas combattut A CHAQUE FOIS avec deux sabres ou deux bokkens et c’est pour cela que son école fait étudier plusieurs armes.Les deux sabres sont une particularité mais pas une règle absolue.à savoir pour quel duel précisement il les à utilisé ensemble…mystère et boule de riz…

    satisfait?(la question est tout de même jusdicieuse)

    Commentaire by takezoshinmen — 17 janvier, 2008 @ 0:35

  3. jemetpasmonnommaismonadressee-mailsicarjesuisobligéputaindebordeldemerdebonallezj'enmetuneautre

    OK, ça me va :)

    En fait, Musashi maitrisait de nombreuses armes et s’adaptait en fonction de son adversaire.
    Je comprend que la légende de quelqu’un comme ça est traversé les siècles…

    Commentaire by jemetpasmonnommaismonadressee-mailsicarjesuisobligéputaindebordeldemerdebonallezj'enmetuneautre — 17 janvier, 2008 @ 7:28

  4. Juken

    Hello!
    Musashi s’est inspiré de l’art du jutte qu’il tenait de son grnd père ou de son père (le ou est très important car il dépend de la date de naissance de musashi). Le jutte permet de stopper l’arme d’un assaillant et de la lui retirer sans le tuer. le jutte pouvait avoir des tailles atteignant celle d’un homme (surtout pendant l’ère sengoku où le jutte était souvent utilisé sur les champs de bataille). A l’age de treize ans, il affronte Arima Kihei, sabreuer émérite du Shinto ryu, école fondée par Tsukahara Bokuden. Musashi remporte donc une victoire sur le meilleur style de sabre de l’époque. c’est ce qui le pousse à partir d’après moi. En effet, il découvrit sans doute grace à ce duel sa vraie force.
    Il par donc de chez lui à 13 ans. 5 ans environs plus tard il participe à Sekigahara (les sources différent quand à son camp). Après, l’histoire est connue sauf sur un point, pour lequel les gens se basent trop sur le roman de Yoshikawa: musashi n’a jamais rencontré Takuan Soho. Il le confirme par lui-même en affirmant qu’il n’a jamais eu de maitre et surtout qu’il s’est forgé seul. Son parcour spirituel le prouve aussi. Si Takuan avait aidé musashi, ce dernier aurait sans doute arrêté les duels mortels beaucoup plus tôt. De plus, dans l’oeuvre de Takuan, il n’est jamais fait mention de Musashi. Munenori Yagyu ne l’a jamais rencontré non plus. En revanche, il semblerait que Hyogonosuke (vrai successeur du Yagyu shinkage, Munenori de par ses fonctions ne pouvant recevoir les secrets de l’école) et Musashi se soient rencontrés sans jamais s’affronter. en effet, le style yagyu aurait changé légèrement à la suite d’une discussion entre les deux hommes (source japonaise), incluant deux techniques à deux sabres dans le cursus. Mais, l’abscence de preuves formelles ne permet pas d’affirmer que cette rencontre ai réellement eu lieu (beaucoup de styles pratiquant les deux sabres)…

    Commentaire by Juken — 24 mars, 2008 @ 11:52

  5. Juken

    Haaaaaaa autre précision!!!! Kojiro serait plus agé que Musashi (contrairement à la croyance populaire qui a rajeunit kojiro pour donner un côté surnaturel et inné à son talent). Il est impossible que kojiro ai 18ans si l’on se base sur sa généalogie habituelle (élève d seigen toda, ou de jisais kanemaki, tous deux morts avant la naissance de kojiro dans le cas où ce dernier aurait eu 18 ans lors du duel). S’il avait réellement 18 ans, son maitre aurait put être Ito Itosai.

    Commentaire by Juken — 24 mars, 2008 @ 11:57

  6. Takezo

    Merci Juken pour tes précisions qui intéresserons sans doute certains de mes lecteurs, il aurai été plus judicieux de les poster dans la biographie.Je connais tous ces détails, et c’est par choix que je ne les ai pas tous intégré dans ma version que j’ai voulu plus vivante et moins aseptisé comme celles qui sont commercialisé.De plus si tu lis tout les ouvrages sur Musashi tu verra que certaines de tes affirmations sont à revoir , lis aussi d’autres livres d’autres sabreurs ou d’autres artistes, peu être que tu révisera alors ton Go-rin-no-sho d’une nouvelle vision.Merci de ton passage. bonne continuation

    Commentaire by Takezo — 24 mars, 2008 @ 23:51

  7. seika

    salut takezo
    ton site est vraiment super
    je voulais savoir si tu aurais les contacts avec la hyoho niten ichi ryu. y a t’il de ces écoles en france? je pratique moi même les arts martiaux et si il y a d’autres stage, tel que dans le reportage sur france 3, je serais interressée de pouvoir y participer.
    merci

    Commentaire by seika — 11 novembre, 2008 @ 10:57

  8. Takezo

    salut seika

    Merci de ta visite et de ton commentaire, qui me fait bien plaisir.
    Il n’est pas très difficile de trouver les coordonnée de l’école au Japon sur le net.
    Il me semble qu’en france personne n’a le diplôme permettant d’enseigner la Hyoho niten ichi ryu officiellement. Mais tu as toujours le mec qui à été élève la bas mais qui na pas de diplôme (le lien est à la fin de l’article tout en bas).IL y a d’autres clubs j’imagine mais il sont assez peu présent sur le net et je n’ai donc pas d’adresse. Après j’ai entendu dire que certains club d’aikido la pratiquait un peu et je sais qu’en Kendo à partir d’un certain niveau tu peu combattre Nito (mais ce n’est en aucun cas l’école véritable).

    Bref je n’ai malheureusement pas grand chose à t’offrir de concret.(après si tu veut en parler bokken en main sur lyon je suis ton homme)
    Pour le stage il n’y en a pas d’autre en france mais sache que si un se présente je ferai la pub.

    Voila désolé de ne pas être d’une plus grande aide.

    Merci encore de ton passage

    Commentaire by Takezo — 11 novembre, 2008 @ 11:22

  9. seika

    tu pratique donc l’aïkido si je comprend bien. dans qu’elle école? sans indiscrétion

    Commentaire by seika — 11 novembre, 2008 @ 12:19

  10. Takezo

    Ce n’est pas indiscret!!:)Je suis inscrit à la FFAB et nous suivons Tamura Sensei.Et toi? tu pratique quoi?

    Commentaire by Takezo — 11 novembre, 2008 @ 12:32

  11. seika

    je pratique l’aïkido de Kobayashi senseï. nous suivons son élève, Cognard senseï.
    J’ai voulu venir un jour à un stage de Tamura senseï mais des gens de mon club m’ont dit que seule les pratiquant votre federation peuvent y participer. Est-ce vrai? parce que j’aimerais beaucoup pouvoir essayer un autre Aïkido. cela ne peut qu’être enrichissant je pense de voir l’art d’autres grands Maîtres.

    Commentaire by seika — 11 novembre, 2008 @ 12:39

  12. Takezo

    Ce n’est pas vrai, les stages sont ouvert à l’autre grande fédération la FFAAA ainsi qu’a la GHAAN et l’AFA. Je pense que si tu y vas avec ta licence (je ne sais pas le nom de votre fédé, mais j’imagine que vous êtes licenciés et assurés) et un certificat médical, que tu te présente , normalement il n’y a pas de raison qu’ils te refuses.C’est un très bon esprit que de vouloir aller voir ailleurs n’écoute pas les gens qui veulent te freiner. J’espère que tu pourra pratiquer avec Tamura c’est vraiment quelqu’un d’intéressant (il suffit juste que tu ne tombe pas sur la mauvaise personne à l’accueil: tout le monde n’est pas ouvert). Poursuit dans ton idée d’aller voir d’autres maitres, de toutes les fédés et de tout les arts martiaux.

    Commentaire by Takezo — 11 novembre, 2008 @ 12:49

  13. seika

    nous ne sommes pas une fédération mais une acedémies AAAKH( académie autonome d’aïkido kobayashi hirokazu) et oui nous sommes assurées.
    marci des renseignements et peut être nous croiserons nous dans un dojo.

    Commentaire by seika — 11 novembre, 2008 @ 12:54

  14. Takezo

    Avec plaisir!
    J’espère que tu pourra réaliser ton envie.
    A bientôt!

    Commentaire by Takezo — 11 novembre, 2008 @ 12:59

  15. caillet bruno

    Dommage que l’esprit pragmatique du sabre et de l’esprit de Musashi soit complètement galvaudé et irréaliste . En lisant ce qui est écrit par le représentant de l’école Hyoho en France, j’ai plus l’impression d’être dans une secte que dans une école sérieuse , qui de surcroit se prend très au sérieux . Nous pourrions parler de techniques , et là , il y a beaucoup de critiques à formuler . Tout d’abord , pas une technique ne correspond pas ce que le maitre fondateur à formulé au travers ses écrit . Cela peu se comprendre , car au travers des divers successeurs , chacun a apporté sa petite modification , et a oublié pour beaucoup le fond de l’école . Comme je l’avais écrit précédemment , les pratiquants de cette école ne tiendraient pas 30 secondes devant un 1° Dan de Kendo , c’est a dire que dans ces 30 secondes , 29 seraient utilisées pour rire , et 1 seconde pour le vaincre . Voila ou en est arrivé cette école en 2017 ! Alors il est toujours facile de dire que le combat est inutile . Mais sans combat , pas de vrais progrès ‘ A moins de pratiquer autre chose que le sabre ) . Pour exemple , y a t’il seulement un seul de l’école qui soit capable , ou qui connaisse la frappe d’une cadence , propre à Musashi ? C’est pourtant une frappe qui permet le développement du tendem et du memo ! Y a t’il seulement un seul d cette école qui soit capable de montrer une autre image au cours de combats face à des Kendokas ? Il n’y a pas d’excuses ! Faite nous voir si vous êtes capable de combattre , et faite rayonner l’école de Musashi. J’ai lu que il n’était pas bien d’enseigner en faisant croire aux gens des balivernes pour gagner de l’argent ,ou se faire passer pour un maitre . Mais il est encore plus détestable d’enseigner des techniques non maitrisées et incomprises . Cela me fait pensez à la grenouille au fond d’un puits qui regarde le ciel par un bambou étroit .

    Commentaire by caillet bruno — 19 décembre, 2017 @ 23:08

  16. Lacoste jerome

    Bonjour Caillet Bruno,

    Je suis pratiquant de cette Art Martial depuis quelques années, La pratique française n’est pas représentative de cette art martial, car elle est mène par une personne trop autoritaire qui ne vas pas dans le sens du Budo et qui a comme vous l’avez décrit , un coté Sectaire.
    Kajiya Takanori 12 eme successeur est l’actuel Soke et propose des stages internationaux (Européen), Je vous invite donc a participer a un de ces stages pour vous faire une idée, vous pouvez demander a l’administrateur de ce site de vous donnez mon adresse mail ou de me contactez via facebook.com/jer.lacoste .
    J’habite dans le sud de la France et si vous voulez me rencontrer pour pratiquer il n’y a aucun probleme !
    Bien Cordialement

    Commentaire by Lacoste jerome — 10 janvier, 2018 @ 11:45

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

HUMANUTOPIA |
Benedicte CHANUT, artiste p... |
jardin secret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zayzazay
| la roulotte compagnie
| Marie Paule Van Laecken, Ar...