Niten no yume, site perso sur les arts martiaux, les arts graphiques,et autres formes d’art

19 mars, 2008

Akira Hino, le stage.partie 2: rencontre

Classé dans : autres budo,Perso — Takezo @ 21:57

C’est maintenant que débute vraiment le stage, enfin un peu de plaisir après tout ces efforts! En fait j’ai pas fini de faire des efforts mais au moins ce sera avec plaisir dès 8h!

http://www.dailymotion.com/video/x4s6zy
hino4.jpg


Après un petit déjeuné, je me dirige vers le dojo, nous sommes accueillis par 3 membres de l’organisation dont Issei Tamaki à qui nous demandons la permission de prendre des Photos, il répond à l’affirmative avec humour mais il nous faudra quand même demander au sensei.(j ‘en profite pour dire que toutes les photos présentes du stage sont la propriété d’Aurore qui a eut la patience de rester sur le banc tout le week end pour moi et je l’en remercie).

hino3.jpg
Après m’être changé je me dirige vers le Tatami et rencontre Léo Tamaki. Je lui dit bonjour et il me présente à Akira HINO! Je peu lui serrez la main après un salut japonnai et là: surprise, sa poignée de main est très semblable à celle de Patrick Rondat. Seule la physionomie change, la sensation est identique et très rare.

hino6.jpg

à 8h30 il monte sur le tapis en keikogi et annonce que nous allons faire une petite préparation pour attendre d’éventuels retardataires. Il nous propose un exercice simple en apparence et assez ludique. Il s’agit de s’assoir en face d’un partenaire, de poser les pied contre les siens en l’air et de désigner un « dirigeant » et un « suiveur ». l’idée est d’être capable pour un de suivre les mouvements de l’autre et pour l’autre d’étonner le partenaire afin de ne pas tomber dans l’habitude qui est facile à suivre. Bien sur cela apporte un bonne préparation physique d’autant plus que l’exercice est un peu long.On apprend à s’harmoniser avec le partenaire via le toucher.C’était très intéressant,ludique et agréable.

ecchauf1.jpg

Après cela le cours débute, nous nous alignons donc pour saluer, ceci fait , sensei nous demande »levez vous », ce que nous avons fait tout de suite et qui l’a bien fait rire. évidemment notre façon de nous lever est pour la plupart catastrophique de non-grâce et d’une efficacité physique proche du nul. sur ce nous nous rasseyons, lui arrache le haut de son kimono genre strip tease pour finir en T-shirt. Il nous montre alors comment lui se lève. C’est évidement très impressionnant et beau mais aussi très difficile. Tout ce fait à partir d’un mouvement de poitrine qui sera l’une des clés de ce stage. Les premiers exercices consisterons à découvrir ce point et approcher son utilisation.

hino7.jpg
La plupart des mouvement qu’Hino Sensei fait sont basé sur ce mouvement de poitrine( il montrera pendant la pause un coups de poing et un coups de pied en mettant en évidence ce mouvement). Il nous explique alors qu’il faut en moyenne 3 ans pour maîtriser ce geste et que pendant trois ans ceux qui s’y entraînerons aurons mal à la poitrine. En effet après quelque heures j’ai eut mal à la poitrine et compris ce qu’il voulait dire. Du coups depuis je m’entraîne à comprendre ce point (ce qui me donne l’air bien bête des fois).

hino8.jpg

La matinée et le week end défile à une vitesse folle( ce qui m’a pas mal frustré) et nous apprenons Petit à petit à appréhender notre corps de façon plus sensible. La relation au partenaire est indispensable car si il est nécessaire pour nous d’apprendre à utiliser notre corps de façon juste , l’essence du Budo se trouve dans le contact et la « connexion » que l’on a avec le partenaire. Hino Sensei n’a pas montré de technique, il a montré des moyens de prendre conscience du corps à travers une relation à autrui. Les bases d’une utilisation juste sont simples mais il faut beaucoup de temps pour les assimiler, je pense qu’il ne faut pas attendre de le revoir pour travailler ce qu’il a montré. Certains ont posé la question « doit-on s’entraîner chez soi pour y arriver? », Il a répondu à peu près « faites ce que vous voulez »( ce qui d’ailleurs lui a valu de réentendre cette question plusieurs fois).

Le Hino budo débute avec « sentir et connecter », et Hino expliqua plusieurs fois que « prévoir » s’est sentir, surprendre c’est s’effacer et contrôler l’autre c’est se maîtriser soit-même.La joie d’Hino Sensei est communicative. C’est est une personne remarquable, dont la « réputation » est bien fondée, d’une gentillesse extrême et d’une sympathie qui fait de ce stage le plus agréable que j’ai fais, car la bonne humeur était ambiante et l’humour omniprésent. Il a démontré ses principes tout en nous faisant tous rire ( jamais vu un stage avec autant de monde qui riait), en dehors du tatami il est le même et reste très patient avec tout ce monde qui lui saute dessus.

Merci beaucoup aux organisateur du stage et à Hino sensei.

Ce qui suis est la face obscure de mon néo cortex et ne porte plus sur le contenu de stage mais seulement de ma ptite tête de jeune adulte!( whou demain j’ai 19ans).

J’ai une fois de plus l’impression d’être un mauvais élève car je fais partis des personnes avec qui il a le moins pratiqué( il n’est venu me voir que parce que mes partenaires l’on appelé). J’ai eu droit à deux remarques significatives : je suis cambré (ce que je sais et qui m’obsède déjà bien assez, je savais qu’a cause de ça je perdrai un conseil plus intéressant) et « Uke pas bon » ce que je savais et qui d’ailleurs fut une des rares choses qu’il a dit en françaisemoticone.Il m’a dit ce que je devais entendre et j’aurai pus prévoir ces phrases, pas de surprise, La « barrière » de la langue à sauté car il m’a « parlé » soit avec des gestes soit en français.

J’ai l’impression que plus le temps passe et plus les professeurs n’ont rien à m’apprendre mais que j’ai tout à trouver moi même, dans le cas d’Hino je n’ai pu que lui « voler » ces méthodes. Ça me donne l’impression que je suis peu être en train de me perdre, en tout cas je suis bien seul(heureusement j’ai ma petite amie qui est la seule personne à me donner des conseils « a moi » et je l’en remercie). J’ai besoin d’être au contact de ses personnes dont le niveau est bien supérieur au mien pour m’inspirer, mais je regrette de n’être d’aucun intérêt pour eux. Donc en plus de progresser lentement, maintenant je ne suis même plus sûr d’être dans la bonne direction.

 

 

10 commentaires »

  1. Tamaki Léo

    Cher Mathieu,

    Excellent post.

    Concernant la fin en italique je ne suis par contre pas d’accord avec toi. Tu as sûrement des défauts mais en être conscient est le premier pas qui te permettra de les corriger.
    La teneur de ton post montre que tu es un “bon élève”. Pas dans le sens où tu es capable de faire mais où tu apprends et observes avec acuité et enthousiasme.

    Quand au fait que Hino senseï n’ait pas pratiqué beaucoup avec toi on peut aussi imaginer que c’est parce que tu réalisais les exercices dans la direction qu’il voulait. Il ne serait alors venu te voir que lorsque ce n’était pas le cas.

    Il y a eu quelques (rares) personnes dont il n’a pas apprécié l’attitude et qui de plus (coïncidence?) pratiquaient mal selon lui. Tu n’en faisais absolument pas partie.

    Par ailleurs les maîtres ne sont que des modèles, c’est en effet à toi de “voler” la technique. Certains comme Hino senseï facilitent la tâche tandis que d’autres la compliquent…

    Tu as effectivement de la chance d’avoir Aurore à tes côtés. (Merci pour les photos!) Rassure-toi, même si je te connaîs peu je doute que tu sois sur le mauvais chemin ;-)

    Bonne pratique,

    Tamaki Léo

    Commentaire by Tamaki Léo — 20 mars, 2008 @ 10:44

  2. Yaël

    Bonjour Mathieu.

    Déjà merci pour le rapport de stage. Je le trouve très complet dans l’explication et au niveau du ressenti. Ce n’est que l’avis d’un néophyte en la matière d’art martiaux mais je suis d’accord avec toi et je trouve que les mots que tu as employés sont très justes.

    Après là où je ne suis pas d’accord, même si Léo à déjà tout dit ou presque, c’est pourquoi tu dis que tu as l’impression de te perdre? Pour moi c’est normal après avoir rencontré quelqu’un de ce niveau, véritable génie (n’ayons pas peur des mots ^^) d’avoir beaucoup de doute, de frustration, d’interrogation mais aussi d’envie, de plaisir.
    Et il faut relativiser le fait qu’il n’ai pas focement beaucoup pratiqué avec toi mais je te rassure tu est loin d’être le seul. Et puis je rejoint l’avis de Léo sur ce point là ^^
    Et comme il le dit ce sont des modèles, même Hino senseï a eu un professeur avant qui il a travaillé. Il n’est pas parti de rien tout seul. Il a même commencé plus tard que toi si mes souvenirs de l’interview de Léo sont bons.

    Tu dis que tu as eu mal pour l’exercice que l’on a appris sur le mouvement de la poitrine et bien je t’envie moi je crois bien que je n’ai même pas réussis à le trouver lol (je désespère pas d’y arriver un jour). Si tu fais bien l’exercice ou dans la bonne voie pourquoi serait-il venu t’embrouiller ^^

    Allez j’en fini là et encore une chose bravo pour ton dessin, j’été par là quand tu lui as donné et je l’ai trouvé vraiment réussis.

    Amicalement.

    Yaël.

    PS : j’oubliais, pourrais tu demander à ta copine si elle accepterais de partager ses photos avec moi. Etant venus seul comme toi, ou presque) mais par le train (tu as pensé à la carte 12/25..ça aide bien) je n’avais pas pris mon appareil. Et j’aime beaucoup les photos qu’elle a prise, bravo à elle. Voilà en attendant ta réponse porte toi bien.

    Commentaire by Yaël — 20 mars, 2008 @ 12:54

  3. Pepe

    D’abord … je trouve génial de ta part de nous faire découvrir , de par tes articles, ton vécu durant ton stage. c’est toujours utile, de lire et d’apprendre ce que vive les autres pratiquants ! Moi pour ma part … je prends beaucoup !

    “prévoir” s’est sentir, surprendre c’est s’effacer et contrôler l’autre s’est se maîtriser soit-même … c’est beau … si facile à attendre et si difficile à réaliser . C’est complet et si profond.

    Concernant tes remarques italiques … Ce que tu pratiques … c’est pour toi. Oui, cela aurait été encore mieux si Hino senseï avait pratiqué avec toi … mais bon … comme Léo dit … Le maître n’est qu’un modele.

    Enfin je cause je cause comme un érudit … je suis 5 éme kyu … et je mène mon petit bonhomme de chemin !

    Commentaire by Pepe — 20 mars, 2008 @ 17:28

  4. Takezo

    Merci à vous trois.

    Merci Léo pour ton soutient qui n’est pas des moindre à mes yeux.

    Merci Yaël pour ton passage et ton commentaire, je demanderai à Aurore ce week end et te répondrai par mail dès que je pourrai, je ne pense pas qu’il y ai de soucis.

    Merci Pépé pour tout tes coms ces derniers temps, ta fidélité est précieuse pour ce blog que tu fais bien vivre par tes commentaires toujours encourageant.

    Bon week end à vous trois et encore merci.

    Commentaire by Takezo — 20 mars, 2008 @ 17:46

  5. NIDISH

    J’ai cru, surpris, que la personne qui animait le blog était celle représentée en photo, c’est en lisant l’article que j’ai su que tu avais 19 ans ; ça ne correspondait plus. Tu as une très belle démarche, continue, sans jamais t’arrêter; C’est le genre de discipline que l’on ne doit arrêter que lorsque l’on a trouvé mieux. Et non seulement trouvé, mais dans laquelle on s’engage pratiquement, jusqu’à trouver mieux à nouveau. Sinon, on n’a jamais fini d’apprendre dans sa discipline et la poursuivre nous permet les plus belles découvertes. Donc, bonne route !

    Cependant tout culte du corps, doit être accompagné d’une nourriture de l’âme. Prière, méditation, récitation de mantras sont les aliments de l’âme.

    Commentaire by NIDISH — 22 mars, 2008 @ 14:00

  6. olry

    mathieu,

    par chance je suis tombé sur ce blog que je trouve fort enrichissant.

    j’ai 28ans et je suis moi-même pratiquant de ju jutsu self defense depuis maintenant 8 ans.

    je ne suis pas un grand pratiquant mais je m’applique à comprendre prendre et parfois voler les petits détails qui font que telle ou telle technique fonctionnera mieux que si l’on utilise la force uniquement.

    j’ai lu et relirai pas mal de livres concernant les arts martiaux (yagyû munenori, miyamoto musashi, judo pratique, tengu-no-michi par sensei habersetzer…), et ta démarche sur laquelle tu jettes pas mal de doute est au contraire et à mon sens des plus légitimes au contraire.

    une voie est un but en soi, mais il ne faut pas courir après, d’après ce que je peux comprendre de la vie, c’est elle qui viendra à toi, si tu y mets ton coeur.

    j’ai aussi pu remarquer que même quand tu crois que les plus hauts gradés ne te regardent pas ni ne t’accordent d’importance, en fait il veillent bien souvent.

    comme je disais, je ne suis pas un grand pratiquant, mais dans mon petit club de dunkerque (le judô club dunkerquois), je suis ceinture noire. Et ce que j’aime c’est observer de loin ce que font les autres, et corriger (ou plutôt dégrossir parfois c’est le terme) si je le peux les pratiquants qui ne sont pas à mon sens sur la bonne route.

    après, ça peut paraître très subjectif et prétentieux, mais le partage ne se fait pas seulement dans l’échange direct, mais comme me l’a fait remarquer une pratiquante moins gradée, elle apprécie et apprend beaucoup aussi en nous regardant nous entraîner dans des techniques qu’elle n’est pas prête à faire ou qui ne lui serviront pas.

    c’est pour cela qu’il faut donner tout ce qu’on a sur et hors du tatami, tel que semble l’être Hino sensei, si l’on en croit la manière dont tu nous l’a si bien décrit.

    ton blog est fort intéressant car tu nous y fais part de ton propre engagement qui même si tu en doutes, et c’est là que c’est sain au contraire, est, si ce n’est pur (en société, rient n’est totalement pur), au moins, véritable et rafraîchissant.

    Merci encore d’être honnête et continues sur cette voie.

    olry.

    Commentaire by olry — 9 avril, 2008 @ 14:07

  7. Takezo

    Merci beaucoup pour ton commentaire,
    concernant l’apprentissage par le regard , je suis d’accord avec toi sur son indéniable intérêt, mais je pense que la kinesthésie est aussi indispensable (pour ma part elle est mon moyen d’apprentissage préféré), Hino sensei insiste beaucoup sur le toucher et il n’est pas le seul, c’est pour cela que j’y tien tant. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il n’y a pas que le partage direct qui compte.

    Concernant tout les doutes que j’émets: c’est ma démarche, croire sans remettre en cause, c’est de la religion et je ne met pas mon intégrité physique dans les mains de « Dieu ». Et pourtant j’étudie le go-rin-no-sho comme une bible lol.

    merci encore pour tes encouragements et ton passage.

    j’espère à bientôt

    ps: ne t’inquiète pas pour la mauvaise manip, ça m’arrive souvent ;) .

    Commentaire by Takezo — 9 avril, 2008 @ 14:29

  8. olry

    bonjour takezo,

    oserais je te conseiller « le sabre de vie » par yagyû mununori, budo editons ou encore le « hagakure » de jocho yamamoto qui lui est différent en ce sens qu’il ne parle aucunement de technique mais de comportement.

    et bien entendu que je sui d’accord avec toi dans le sens où il faut bien entendu toucher au sens littéral comme au figuré, pour d’une part ressentir en d’autre part comme le disait funakoshi sensei, que le corps se souvienne lui aussi.

    voilà, je repasserai sûrement, alors continues sur TA voie.

    Olry

    Commentaire by olry — 17 avril, 2008 @ 13:05

  9. Takezo

    Merci de ton passage.

    J’ai déjà lu et relu ces deux livres, le sabre de vie est d’ailleurs un de mes livre préféré.
    Je suis toujours à la recherche de bon livre d’art martiaux en français donc merci de ta proposition.

    A bientot

    Commentaire by Takezo — 23 avril, 2008 @ 15:39

  10. Takezo

    Je vient de relire l’article dont l’orthographe est catastrophique, en plus j’avais oublié beaucoup de mot. j’ai un peu honte d’avoir publié ça avec tant d’erreurs, je m’en excuse.j’en ai enlevé une partie mais il en reste surement.
    Encore Désolé, je vais essayer de m’améliorer.

    Commentaire by Takezo — 28 mai, 2008 @ 12:48

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

HUMANUTOPIA |
Benedicte CHANUT, artiste p... |
jardin secret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zayzazay
| la roulotte compagnie
| Marie Paule Van Laecken, Ar...