Niten no yume, site perso sur les arts martiaux, les arts graphiques,et autres formes d’art

  • Accueil
  • > autres budo
  • > Déplacement du corps, quitter la gestuelle pour le mouvement véritable.Partie 2

4 avril, 2008

Déplacement du corps, quitter la gestuelle pour le mouvement véritable.Partie 2

Classé dans : autres budo,Perso — Takezo @ 12:07

Si après vient la suite de Cet Article. Je vais maintenant parler de déplacements plus rapides que la marche: course,attaques, ect… C’est par là ->>>

Désolé si je n’ai pas trop écris ces dernier jours mais j’étais obsédé par cette chanson (que j’ai pas arrêté de jouer)

Image de prévisualisation YouTube

Voyons maintenant pour ce qui est des déplacements rapides. Entendez par « déplacement rapide », la course, l’esquive, le « départ »( passer d’une vitesse nulle à un déplacement) ou attaque.

Scientifiquement, et les sportifs de hauts niveaux sont très fort pour optimiser au maximum un geste peu importe ce qu’il leur en coûte. Non je ne vais pas vous demander de vous doper (même si c’est très efficace),ni de détruire votre ossature en abusant comme eux. Restons en à la méthode « traditionnelle ».

Le meilleurs dépars possible pour une course est en déséquilibre avant avec les mains aux sol pour retenir le corps. Les mains étant des plus réactive, il suffit de les enlever pour amorcer le mouvement. S’en suit une poussé quasi horizontale de forte intensité qui relève le corps en essayant d’être à la limite de la poussé horizontale absolue. Il est alors très important de dérouler le pied correctement en souplesse et de pousser de la partie antérieure aux doigts. La souplesse de toutes la jambe est indispensable et les pas ne doivent pas être des bonds vers le haut.Le haut du corps avance de façon quasi linéaire.

http://www.dailymotion.com/video/x2vif0

C’est particulièrement observable sur cette vidéo, Si l’on observe la tête des coureurs, elle avance quasiment en ligne droite car toutes poussé verticale est autant de poussé horizontale en moins.

http://www.dailymotion.com/video/xmgdq

(tan pis la pub est nulle mais j’ai rien trouvé de mieux)

La aussi la tête ne bouge pas ou peu , car non seulement il faut voir mais aussi parce qu’avancer le corps souple est ce qu’il y a de plus efficace.Vous pouvez peu être compter sur votre corps parfait, mais vous êtes peu et rien n’est éternel (sauf le vide).

Passons maintenant au combat. Ici les déplacements doivent être rapides, efficaces,suffisamment stables et maîtrisés pour ne pas devenir bêtes. Vous pouvez vous jeter la tête la première depuis la position sprint ça ira vite , mais qu’une fois. Si l’intelligence des animaux est de rester a quatre pattes pour protéger le ventre, la nuque serait surexposée face à un adversaire plus grand où qui aurait la présence d’esprit de jouer au toréador.

Concernant les déplacements à pied, lors d’une attaque pour choisir quel pas faire,

Il y a deux écoles (et demi): Ceux qui prônent le pas « chassé », ceux qui ne jure que par les pas naturels et ceux qui alternes. (Je me situe encore difficilement donc, j’alterne, ça me semble judicieux).Mais objectivement je pense que s’enfermer dans des acquis où règles absolue est anti-créatif, limite l’échec comme la progression.

De nombreuses boxes , le Kendo ou l’escrime insistent sur l’efficacité des pas chassés. Bruce Lee par exemple les privilégie mais certaines exceptions (Mohammed Ali,et un grand maitre de Kendo dont j’ai oublié le nom, ça reviendra) illustre bien le fait que changer de pied avant est tout aussi efficace sinon plus. Ainsi Musashi dit « ne jamais abandonner la marche naturelle », Kuroda alterne pied droit/pied gauche même lorsque qu’il ne bouge pas le haut du corps (ce qui arrive lorsqu’il frappe),les SWAT et autres groupe d’élite avance de la même façon, le fusil ne permettant pas de « changer de garde ».Ici,les pas chassés sont Inutiles pour avancer de plusieurs mètres ou dizaine de mètres. En Aikido nous alternons avec une préférence pour la marche naturelle. Certaines « sortie » commencent avec un pas chassé alors que souvent les techniques requières des pas naturels.

Ainsi pour ce qui est du pas unique(ou peu nombreux) ou pour une attaque piqué(tsuki), Le pas chassé est souvent utilisé car il permet, en mettant le poids sur la jambe avant, de reproduire l’équivalant du départ de sprint : déséquilibre+poussé jambe arrière. Le pas chassé offre aussi une très grande stabilité et étrangement même si il n’est pas «naturel », un combattant ayant les yeux fermés et sachant que l’objectif est proche, fera des pas chassés car ils sont plus certains en cas d’obstacle. Le pas chassé est un peu semblable au bondissement d’un prédateur ( pensez qu’un bon prédateur descend sur ses appuis et ne sautille pas,mais c’est un autre sujet) un saut ou pas unique, doit être décisif ou deviendra coûteux pour l’attaquant et « l’attaqué ».N’oublier pas que les prédateurs ne gagnent pas toujours et que certains attaquant paye de leurs vie leur imprudence. Bien sûr cela est valable pour un combat de relation prédateur/ proie mais pas un conflit rituel. Pour celui qui combat pour les « points » ,dans l’optique de séduire une « femelle » ou d’impressionner ses compères ( nous somme loin d’être si différents des animaux…) la mise en avant des capacités physiques par des sautillements, nombreuses frappes ou geste figuratifs est largement justifié. A vous de choisir si vous voulez être un grand acteur social,un parent idéal, un prédateur efficace, un as de la survie, une proie, ou une unité de production…(pardon si j’exagère ou en oubli)

Mais par dessus tout, ce qui différencie un geste provoquant un déplacement géographique et un mouvement véritable, ce n’est pas uniquement une gestuelle travaillée et intelligente, c’est l’esprit qui l’habite. Pour courir ,avancer, arriver, attaquer, esquiver, fuir( quoi que la fuite est encore relativement resté efficace chez l’homme), il faut le vouloir. L’idée n’est pas de se dire « hmmm je vais pousser sur mes appuis avec avec un angle de 45°, consommer 575 kcal, jusqu’a avoir dépassé la ligne d’arrivé » ou « je vais frapper avec la forme de poing « machintrukbidule » et la technique n°7582 bis retournée lifté, sur la cible n°3 et … » mais plutôt, « je suis arrivé » ou « paf, tu est mort ». Pour avancer je ne pousse pas sur mes jambes, je me déplace. Il y a un temps pour tout: Se tromper, échouer, intellectualiser, assimiler et surtout Agir. Puis recommencer à zéro.

 

Voila c’est tout pour aujourd’hui, comme d’habitude, cet article n’est pas figé car il y a encore de nombreuses fautes d’orthographe que je ne peut pas voir (pourtant je fais des effort), j’ai peu être oublier des mots aussi. Il n’est à prendre que pour ce qu’il est c-a-d l’article du blog d’un gamin.J’y rajouterai peu être quelques dessins.Enfin bon si vous l’avez aimé revennez le voir de temps à autre et laisser moi un petit commentaire d’encouragement. ++

Un commentaire »

  1. Nutty

    Je te « laisse un petit commentaire d’encouragement »
    :)

    Ton article est vraiment très intéressant et utile (en particulier pour les sportifs, mais aussi pour ce qu’on fait en bokken), mais je pense qu’il est impératif que tu le relises, car cetaines phrases sont à la limite du compréhensible ^^.
    C’est une bonne idée de mettre des dessins illustratifs, aussi.
    Voilà ! Juste ça à retravailler, et ce sera un excellent article :)

    Commentaire by Nutty — 4 avril, 2008 @ 15:19

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

HUMANUTOPIA |
Benedicte CHANUT, artiste p... |
jardin secret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zayzazay
| la roulotte compagnie
| Marie Paule Van Laecken, Ar...