Niten no yume, site perso sur les arts martiaux, les arts graphiques,et autres formes d’art

14 janvier, 2009

20th century boys ,le film

Classé dans : Cinema — Takezo @ 7:28

Aujourd’hui sort le film tiré du manga magique de Naoki Urasawa!!!

http://www.dailymotion.com/video/k2xN3zjFZzlcDYHtMq

Ça y est, je l’ai vu! je suis allé à l’avant première à Lyon

compte rendu:

L’avant première était une séance un peu particulière car l’association (désolé pour eux j’ai oublié leur nom…) qui avait obtenue le film pour Lyon avait organisé un petit tirage au sort , un sondage sur l’appréciation du film et une petite séance critique en fin de film. Le but de tout cela étant de pour obtenir le second film à sa sortie sur Lyon.

kenji.jpg
Sincèrement c’est la meilleures adaptation d’un manga en film que je n’ai jamais vue.
Le film reprend l’histoire du manga en 3 épisodes. Donc pour résumer 24 volumes il faut faire quelques sacrifices. Les puristes regrettent que certains détails soit omis et que la description des personnages soit si brève, mais sérieusement, pour faire un film d’une durée acceptable et du contenue abordable, il est impossible de transcrire à la virgule le manga. Personnellement, si j’ai regretté que certaines choses soit survolées, le début du film est a un rythme un peu lent. Dons heureusement que le début est simplifié.

Le choix des acteurs est excellant. Le héros Kenji est le moins réussit (personne ne peut avoir la même tête que le héros du manga, il est donc plutôt bien choisi), mais tous les autres sont parfait.

Par contre , le film est très mal distribué en France notamment car le casting est 100% japonnai (en plus du fait que l’histoire peu sembler un peu étrange). Hors, les jeux des japonais étant vraiment spécial, il ne fait que rarement mouche en occident. Le reproche principal est le surjeu, mais quiconque ayant déjà regardé quelques film de Kurosawa ( au moins, ce n’est qu’un petit pas) comprendra un peu mieux les critères de qualité de jeu japonnai bien représenté dans ses films.( Une japonaise présente dans la salle à d’ailleurs assuré mon propos en disant que les occidentaux rigolait pendant la séance à des passages qui n’était pas du tout drôle à cause du jeu « différent » des japonais)Une fois habitué à ce type de jeu on arrête de rire du jeu de certains acteurs présent dans le film et on apprécie un peu(beaucoup même) plus le film .

kanna1.jpg
Le réalisateur ne s’est pas vraiment laché et est resté très fidèle au manga( Car Naoki Urasawa y tenait).Heureusement d’ailleurs car le film ne serai certainement pas arrivé en France sinon.

Le déroulement du temps est parut un peu étrange pour certains... » a oui, le futur, le présent, le passé…, c’est mélangé…, on comprend pas tout…. » Mais personnellement j’ai simplement trouvé qu’un petit effet de transition( ou de photographie) entre les plans aurai largement suffit à marquer la différence un peu brute entre présent et futur. Mais la trame est largement compréhensible et en plus les voyages dans le temps font partie du manga.( il est un peu malhonnête de dire que les extraits du futur casse l’intrigue en était fan du manga qui débute avec un futur qui n’est vraiment pas difficile à décrypter…)

 

kanna2.jpg

Sinon coté musique, on a droit à « 20th century boys » des T-rex, « Like A Rolling Stone » de Bob Dylan, et la chanson de Naoki Urasawa « Bob Lenon ».A part ça dur rock japonnai un peu facile mais bon…ça  reste correcte.

Dans l’ensemble, la salle à apprécié le film qu’ils aient lu ou non le manga (une petite moitié de la salle ne l’avait pas lu. Pour ma part (et mes amis sont d’accord) c’est vraiment un bon moment de plaisir ainsi qu’un bel hommage au manga. J’espère que la suite sortira en France.

Vos réactions, commentaires ou critiques sont les bienvenues!

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

HUMANUTOPIA |
Benedicte CHANUT, artiste p... |
jardin secret |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | zayzazay
| la roulotte compagnie
| Marie Paule Van Laecken, Ar...